Singulière

C’est le vide de ton absence
qui me révèle l’amour

C’est l’angoisse de te perdre
qui m’attache à toi

C’est dans le doute de ta sincérité
que je resserre mes liens

C’est dans la dépendance de nos corps
que je t’appartiens

C’est dans le drame
la terreur
les larmes à venir
que j’ai appris l’amour,
passionnément

Un amour de nostalgie
le souvenir de l’Eden,
du Un

Avant la séparation
Avant la désertion
Avant la connaissance

De ce moi isolé
de ce toi éloigné

Alors j’y retourne
Sans relâche
A chaque fois
j’avance d’un pas vers ce mirage qui recule

Afin de recréer cette image qui m’obsède

Celle de Notre Abandon

*


© ar copyright décembre 2019

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s