saisie

Traces de griffures
Cicatrices enflammées

Entailles de passions
Aspirations déguisées

Intentions en résonance
Déclarations en écho

Mémoires de molécules
Révélations défigurées

De chuchotements en hurlements
Présentés et damnés

À l’enchaînement

À l’enchantement

 

ar

« Je n’aime pas les hommes ; j’aime ce qui les dévore.”
André Gide // Le prométhée mal enchaîné 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s