adultère

Au fil de ses illusions
Elle se déroule
– Mystères dévoilés
De hasards présagés

Au cœur de ses chimères
Elle s’improvise
– Gestes insinués
De souffles d’impulsions

A la lumière de ses mirages
Elle se trouble
– Fantômes séduits
D’ombres consenties

A l’exigence de ses doutes
Elle se rend
– Desseins ébauchés
De brouillards d’évidences

A la dimension de ses phantasmes
Elle s’ajuste
– Désirs accordés
En délit d’évasions

A la pulsion de ses digressions
Elle s’abandonne
– Mise à mort concédée
A la suprématie de l’absolu

ar

 

« L’erreur, le crime et l’adultère : voilà tout ce qui rend les hommes intéressants. »
Raymond Queneau // Pierrot mon ami 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s