croisée

Je les vois arriver
et rester un peu
puis repartir

juste traversés
de leurs mains hésitantes
ils me tendent
le peu de bonheur retenu

à peine croisés
à la lumière pâle
de leurs intentions immatures
qu’ils m’allument en artifices
je me remets

brièvement mêlée
à leurs corps consentis
à leurs gestes ébauchés
je me berce
je me console

profondément touchée
à la force de leurs corps gaspillés
je me ressource
je me relève

à peine révélés
aux aveux de leurs craintes
à la lueur de leurs impuissances
glissants de mes mains
je les sais déjà disparus

derrière moi
passés

ar

 

« Elle donne la vie et la mort, elle porte le poids des contraires. Elle est tyrannique en un sens très différent de l’acceptation actuelle du mot. Elle a pour mission de donner la vie, de donner la nourriture, la prospérité, le bonheur mais aussi la mort. « 
A propos d’Yseult

 

 

Une réflexion sur “croisée

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s