contée

Il dit que je lui glisse entre les doigts
que chacune des formes que je prends se dissout aussitôt
qu’il ne peut pas me saisir et que le vide l’inquiète

Je lui tends alors ce corps qui me fait vraie
afin que sous ses doigts il m’invente
et qu’ainsi il crée
aux croisements de nos sens éveillés
notre légende

ar

Et pour vous, la réalité, elle est à l’extérieur ou à l’intérieur de nous-même ?

 

« Nous crevons d’être sans légende, sans mystère, sans grandeur. »
Louis Ferdinand Céline

« Les légendes vivent de notre substance. Elles ne tiennent leur vérité que de la complicité de nos coeurs. »
Michel Tournier

 

9 réflexions sur “contée

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s