inanimée

Il glisse sa main dans mes cheveux. Immobile, je lui souris.
Il pose sa bouche sur mes lèvres qu’il entrouvre de sa langue. Je me laisse faire. Engourdie.

Pâle et indécis, le désir convoité ne se dévoile pas. Un désir qui essaye. Un désir qui nous défie.

Embrumée je cherche en lui une impulsion qui m’allumerait. Dans la lumière tamisée de cette attirance je laisse flâner mon cœur que je surprends froid et méfiant.

Il aurait fallu qu’il ait de la force et de la détermination pour le réanimer.

Comme de la buée sur une vitre, il s’effacera.

ar

« le désir est une conduite d’envoûtement » 
Jean-Paul Sartre

3 réflexions sur “inanimée

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s