observée

Il y a des ils et il y a lui. Lui, je l’ai vu Empereur. Son règne est redoutable. Il y a un aigle au dessus de lui. Son œil est perçant et critique. Il tourne en cercles dans mon ciel.
Je reste là, inquiète et immobile. Dans l’espace qui nous sépare je laisse voler mes évidences. Il ne reste que la peur et le désir. Je serai sa proie s’il me choisit.
Accessible.
Femme.

Pourvu qu’il s’éloigne.

Notre corps est vaste comme la mer. Notre désir infini comme le ciel.
Régine Deforges

6 réflexions sur “observée

      1. À mon sens l’ avoeux en amour est juste une reconnaissance de l’autre comme celle des vassaux par leur seigneur.
        J’aime beaucoup votre approche et votre style d’écriture dans vos fictions. Excellente journée

        Aimé par 1 personne

  1. On est en plein René char, là, très étonnant, voire surprenant…….

    Dites-moi ce qu’il en est, j’en suis curieux!

    Plus surprenant encre de voir évoquée l' »Illusion »!!!

    « Contradictions », passe encore!

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s